La 21e opération pièces jaunes a été officiellement lancée, sous la neige, mercredi place de la Bastille à Paris, par sa présidente Bernadette Chirac, entourée de la chanteuse Lorie et de la comédienne ex-top Model Estelle Lefebure, a constaté un journaliste de l’AFP.

Il s’agit une nouvelle fois de faire appel, jusqu’au 13 février, à la générosité des Français pour améliorer le séjour des enfants et adolescents hospitalisés.

Mme Chirac a rappelé que 4,1 millions d’euros avaient été collectés l’an dernier et que 480 projets étaient prévus en 2010.

Parmi les nouveautés de cette année, de nouvelles tirelires “pile-et-face” représentant des enfants, que Mme Chirac a jugées “plus ludiques” que les anciens modèles. “Il fallait que les enfants soient plus au centre de la campagne”, a dit l’épouse de l’ancien président Jacques Chirac devant la presse.

“Les hôpitaux et les équipes hospitalières comptent sur vous”, a-t-elle ajouté à l’adresse des donateurs, tout en posant pour les photographes devant une tirelire géante gonflable. Trois millions de tirelires seront distribuées pour récolter les dons.

L’opération est présente cette année sur les réseaux sociaux Facebook et Twitter, et il sera possible, pour la première fois, de faire des dons en ligne sur le site “www.piecesjaunes.fr“.

L’opération mobilise également les 17.000 bureaux de poste français.

Si le TGV Pieces jaunes a été abandonné il y a deux ans, un train spécial partira le 20 janvier de la gare du Nord à Paris et fera escale dans 10 villes pendant 10 jours pour récolter les dons.

pièces jaunes