Selon Abou Hourayra (DAS), le Messager de Dieu (BSDL) a dit: « Celui qui entretient l’orphelin (qu’il soit ou non de sa famille), nous sommes, moi et lui, dans le Paradis comme ces deux doigts ». Le narrateur (Malek Ibn Anas) montra ses deux doigts, l’index et le majeur. (Rapporté par Moslem)