La zakAt de la fin du jeûne (zakAtou l-fiTr), devient obligatoire à partir du moment où la personne a vécu une partie de Ramadan et une partie de Chawwal.
Elle est obligatoire pour tout musulman, s’il lui reste de quoi la payer en plus de ce qu’il faut pour payer sa nourriture de base, la nourriture de base de ceux qui sont à sa charge, ses dettes, son habillement et son logement qui sont dignes de lui, et ceci, pendant le jour de la Fête de la fin du jeûne (3Idou l-fiTr) et la nuit qui suit.

Elle est d’un SA3, c’est-à-dire de quatre moudd de la nourriture de base la plus couramment consommée dans le pays.

Cette aumône légale dont le montant s’élève à 5 € par personne et qui est destiné aux démunis afin qu’ils puissent convenablement célébrer l’Aïd, doit être normalement donnée avant la prière collective de l’Aïd en début de matinée.

Cependant, si vous ne vous êtes pas encore acquitté de la zakat, vous pouvez l’offrir à l’association Cœur d’Algérie qui se fera un plaisir d’envoyer les dons aux différentes structures.